lemagnetophone site

 

modeleafficheLe magnétophone

de Noémie Aubry. 1h08

Une cassette retrouvée dans un magnétophone contenant des messages en vénitien enregistrés par les immigrés de ma famille quand ils allaient voir leurs parents en Italie. Le magnétophone faisait la route entre les 2 pays, nouant les histoires, chantant des chansons et apportant les nouvelles. De cette cassette, je ne savais rien et de ces histoires peu. Ce film est une correspondance, en lettres, en journal, en paroles, et peut-être une adresse aussi...

en savoir   bande annonce 

 

 

A propos de Noémi Aubry, réalisatrice

Noémi Aubry est née en 1981 en Meuse. Passionnée par l’image argentique, elle intègre dès 15 ans l’association Expressions de Bar-le Duc où elle se forme à la photographie (prise de vue, développement, tirage). Après une formation en théâtre et cinéma à Metz, elle part à Paris pour apprendre le montage cinématographique en 16mm au Conservatoire Libre du Cinéma Français. Elle poursuit son parcours universitaire en Sociologie à Paris 5 puis à l’École des Hautes Etudes en Sciences Sociales où elle obtient un master en Anthropologie visuelle. Co créatrice de l’association de production Ozho Naayé, elle fait également partie du L’abominable, laboratoire cinématographique et du collectif Femmes PHOTOgraphes.

Attachée aux questions de territoire, de mouvements de population, d’exil et d’identité, Noémi Aubry mélange les supports (Super 8, HD, écriture) et les pratiques (photographies, films documentaires, poésies), dans une recherche constante d’interrogation de cette société et de sa transformation.

 

La bibliothèque Féministe Nanara

Nanara c’est avant tout un collectif en mixité choisie sans hommes cisgenres* créé pour mettre en commun nos livres et nos connaissances, parler de nos doutes, lire ensemble, démêler, apprendre , arpenter, décortiquer et vulgariser les théories universitaires féministes pour se les approprier. C’est devenu un lieu de rencontres, de ressources, de recherches, de débats et de fêtes ! Nanara invite aussi occasionnellement des artistes non-hommes cisgenres à venir présenter leurs travaux : spectacles, conférences gesticulées...Cette projection est la première d'un cycle de films de réalisatrices qui traitent plus ou moins frontalement des questions féministes et qui ont en lien la question de la transmission de mère à fille. Nanara habite dans la librairie Quartier Libre, dans la Grande Rue à Nancy et propose une permanence tous les premiers mardi du mois. La bibliothèque se déplace aussi sur des évènements, salons du livres, festivals, avec ou sans sa caravane.


*qui se reconnait dans le genre qui lui a été assigné à la naissance