lapantheredesneigesbandeau

 

La pathère des neiges

de Marie Amiguet et Vincent Munier avec Sylvain Tesson et Vincent Munier. 1h32

Au coeur des hauts plateaux tibétains, le photographe Vincent Munier entraîne l’écrivain Sylvain Tesson dans sa quête de la panthère des neiges. Il l’initie à l’art délicat de l’affût, à la lecture des traces et à la patience nécessaire pour entrevoir les bêtes. En parcourant les sommets habités par des présences invisibles, les deux hommes tissent un dialogue sur notre place parmi les êtres vivants et célèbrent la beauté du monde...

en savoir   


Téléchargements

 lapantheredesneigesaffiche

Dossier de presse

lapantheredesneigesaffiche

Dossier pédagogique


Extrait du dossier pédagogique

Attendre, observer, se rendre invisible : l’art délicat de l’affût, tel qu’il est pratiqué par le photographe animalier Vincent Munier et théorisé par l’écrivain Sylvain Tesson, va à rebours de l’air du temps, frénétique et narcissique.C’est ce qui le rend si précieux, et ce qui a sans doute fait le succès de La Panthère des neiges (Prix Renaudot en 2019), où l’écrivain voyageur raconte l’aventure des deux hommes, partis sur les plateaux tibétains à la recherche d’un félin si farouche qu’il en est devenu mythique. Une troisième protagoniste était du voyage : la cinéaste Marie Amiguet. Elle a filmé l’aventure et les échanges, tour à tour profonds et savoureux, entre ces deux individus aussi dissemblables qu’unis par une même quête. La Panthère des neiges est ainsi une histoire de rencontres : celle de Sylvain Tesson et de Vincent Munier, celle de ces deux occidentaux et des nomades tibétains, celle de l’Homme et des animaux, mais aussi celle de Sylvain Tesson (qui raconte comment cette expérience l’a transformé) avec lui-même. C’est l’occasion de réfléchir à l’altérité, mais aussi à notre rapport à la nature : ce documentaire aussi poétique qu’écologique met en avant l’ardente nécessité pour l’homme de respecter le monde vivant qui l’entoure. S’inscrivant dans la grande tradition des récits de voyage, le film paraît tout indiqué pour un travail en cours de Français, idéalement en interdisciplinarité avec les Sciences de la Vie et de la Terre.